La disparition des artefacts.

Je longe quotidiennement cette réserve naturelle. Ses fossés et chemins sont remplis de canettes, emballages, bouteilles, et plastiques divers... J'aime cet endroit, j'y ai émerveillements, souvenirs, et plaisirs. J'ai ramassé tout cela, souvent, presque chaque jour. Mais tout recommence. Une litanie des ordures.

Ce travail prend racine sur un fantasme. Celui de marcher là, et revoir ce paysage vierge que j'ai connu auparavant.

Au sein de mon atelier, ces artefacts se liquéfient, disparaissent, et laissent place à un nouveau paysage, plus pictural.

Vidéo boucle 14'55 min. Captures vidéo pulvérisées.